C’est quoi l’hydratation des cheveux?

Qu’appelle-t-on des cheveux hydratés? Qu’appelle-t-on des cheveux secs? Quels sont les causes de ces phénomènes?

Si je demandais à un inconnu dans la rue, il me dirait probablement que des cheveux hydratés sont de beaux cheveux, brillants, des boucles (si boucles il y a) définies et pas de frisottis. Des cheveux dignes de passer dans une pub pour shampoing! Au contraire il décrirait un aspect sec comme des cheveux rugueux, ternes, mousseux et frisottant. C’est la définition que semble adopter la plupart des gens et des influenceurs capillaires.

Sur les photos ci-dessus, nous avons donc à gauche des cheveux qualifiés de « secs », à droite, des cheveux dit « hydratés » (le sourire de votre serviteur en bonus) n’est ce pas?

En Français, hydrater a une signification forte; apporter de l’eau. En soin capillaire il s’agirait donc d’apporter et de maintenir de l’eau dans les cheveux?

Et bien en réalité non, l’hydratation des cheveux et l’eau n’ont rien à voir.

L’hydratation des cheveux est un aspect lié à la rugosité et à l’hydrophobicité de la fibre capillaire. Des cheveux avec une cuticule lisse et hydrophobe seront considérés comme « hydratés ». Des cheveux avec une cuticule rugueuse, des écailles relevées et plus poreux seront considérés comme « secs ».

cheveu "sec"
cheveu "hydraté"

Images tirées de « Chemical and physical behaviour of human hair » Clarence R.Robbins

Malgré l’usage du mot « hydratation » pour décrire cette aspect, il n’a rien à voir avec la quantité d’eau dans les cheveux. Au contraire, des cheveux qui sont décrit comme « secs » contiennent généralement plus d’eau vu qu’ils sont plus poreux. La quantité d’eau dans les cheveux se régule simplement avec l’humidité et ce, peu importe le traitement cosmétique.  

Les termes hydratation, nutrition ou tout autre mentions présentes sur les produits capillaire signifient techniquement la même chose. Le terme technique le plus exact serait « conditionner » ses cheveux, venant de l’anglais « to condition » . Il désigne le fait de donner un aspect « hydraté » à sa chevelure. Il n’y pas tellement de traduction officiel de ce mot en français. 

Hydrater ses cheveux est donc un abus de langage pour décrire l’action de les enrober de conditionneurs capillaires hydrophobes, tel que les silicones, quats ou huiles par exemples. Le but est de combler les failles dans la cuticule et de renforcer son hydrophobicité.

Sources: 

« Water content and moisturization » Trefor Evans

« Water management of human hair » Franz J Wortmann

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :